samedi 5 avril 2014

Ô Tōkyō

Après deux semaines à parcourir le Japon de long en large, après Kyoto, après Takamatsu et Naoshima, après Nagasaki et après Bihoro, il y eut: Tokyo.

Une semaine entière dans la "capitale de l'est", voilà qui devait clore le voyage de Julius.

Il est impossible de résumer en un seul post le parcours du combattant que fut cette semaine. Alors pour faire simple, on vous balance juste quelques photos...

...du métro tout rose...



...d'Alex, le nouveau meilleur pote de Julius...




... des rues d'Akihabara qui appartiennent aux piétons, le dimanche...




... des lattes frappés au thé matcha...



... du musée Ghibli...







... des lanternes qui éclairent les  ruelles, et qui changent des gros néons des avenues...

... des petits détails qui font tout un style...

... des petites rues des quartiers "calmes" comme Nishi Nippori...


... du Parc Impérial...





... des gens qui guettent la floraison des cerisiers...


... des petits "tas" de plantes qui sont partout...


...et des enseignes multicolores.




Voilà.

Après tout ça, il a fallu rentrer.

Quitter le Japon.

Quitter l'odeur perpétuelle du sésame dans les rues, les musubis à 100 yens des supérettes, les kilomètres parcourus chaque jours, les faux chants d'oiseaux sur les quais du métro, les petites pochettes en papier joliment décorées pour envelopper la moindre carte postale, les tasses de thé vert et les serviettes chaudes dans les restos, les baguettes en bambou, la Yamanote Line et le changement à Shinjuku.

Sans s'en rendre compte, on a arrêté les courbettes pour dire bonjour-s'il vous plaît-merci-au revoir, les euros ont repris la place des yens, on à recommencé à manger du pain le matin et on a revu des blonds aux yeux bleus pour la première fois depuis un moment.

Mais maintenant encore, il nous arrive de dire "soumimasen" au lieu de "entschuldigung", on se ferait bien un bol de riz au petit déj, et on ne s'est pas totalement remis à utiliser la fourchette...

2 commentaires:

  1. Merci pour cette jolie vision d'un pays fascinant, ce fut un plaisir de voir tout ça!

    RépondreSupprimer